Industrie

La transition énergétique est importante pour le secteur de l'énergie, mais également pour le secteur industriel qui représente près de 20% des émissions de gaz à effet de serre en France comme en Allemagne

La transition énergétique ne sera un succès que si les Etats européens maintiennent leurs sites industriels forts, même avec une part croissante d'énergies renouvelables dans le mix énergétique. En Allemagne, les énergies renouvelables n'ont cessé de croître pour atteindre plus de 37% alors que l'économie et l’industrie continuaient de se développer. En France, le déploiement des énergies renouvelables se fait plus lent, mais il a permis d’atteindre 21% du mix électrique sans pénaliser l’économie nationale. Il s’agira de maintenir cet état de fait tout en atteignant une part d'énergie renouvelable de plus de 80% - objectif fixé pour l’Allemagne dans la loi sur les énergies renouvelables pour 2050.

Pour plus d'informations, veuillez consulter la page correspondante en anglais.

Contact

Partenaires

Bild

Principaux résultats

  1. 1

    L'industrie des matériaux de base est confrontée à un défi majeur : réduire ses émissions de CO2 de 25 % d'ici 2030 et atteindre un niveau proche de la neutralité carbone d'ici 2050. Or les émissions sont restées constantes au cours des dix dernières années.

    Des innovations de rupture sont donc nécessaires pour permettre la production d'acier, de produits chimiques et de ciment décarbonés. Les améliorations progressives de l'efficacité restent importantes, mais elles ne sont plus suffisantes.

  2. 2

    Les technologies nécessaires à une industrie décarbonée sont déjà disponibles - ou sont sur le point d'être commercialisées.

    L'hydrogène vert jouera un rôle central dans la réalisation de la neutralité carbone dans les industries sidérurgiques et chimiques. Dans l'industrie chimique en particulier, le recyclage des matériaux sera une stratégie essentielle. Dans l'industrie du ciment, le développement de nouveaux liants et le captage et le stockage du carbone (CCS) représenteront des technologies clés.

  3. 3

    L'industrie a rapidement besoin d'un nouveau cadre réglementaire qui puisse soutenir l'importante phase de réinvestissement à venir entre 2020 et 2030. Parmi les instruments politiques prometteurs figurent les contrats carbone pour la différence (CfD), un quota d'hydrogène vert et un engagement des gouvernements en matière d'achats publics.

    Avec un bon dosage d'instruments politiques, les gouvernements peuvent garantir des conditions d'investissement fiables tout en encourageant ceux-ci à différents niveaux de la chaîne d'approvisionnement. En revanche, la poursuite des investissements dans les technologies conventionnelles accroît le risque de coûts échoués, les nouvelles installations industrielles ayant des durées de vie allant largement au-delà de 2050.

  4. 4

    L'avenir de l'industrie doit être décarbonée. L'Europe et les principales nations industrielles telles que la France et l'Allemagne ont désormais la possibilité de devenir des leaders dans les principales technologies à faible contenu carbone, avec un potentiel de croissance important.

    En ouvrant la voie à une industrie décarbonée sur leurs territoires, la France et l'Allemagne pourraient contribuer à démontrer la viabilité d'une industrie décarbonée et, partant, à favoriser un marché mondial des technologies à faible contenu carbone estimé à plusieurs milliards d'euros.

Actualité

    Comment résoudre le dilemme des investissements des industries électro-intensives pour atteindre les objectifs climatiques du secteur

    Les considérations climatiques et environnementales sont déjà partie intégrante des décisions d'investissement des sidérurgistes, des chimistes et des cimentiers. En effet, la probabilité croissante d'une réglementation environnementale plus stricte dans les années à venir mène les entreprises de ces secteurs à tenir compte de l'impact climatique de leurs décisions d'investissement à long terme, au risque sinon de réaliser des pertes financières importantes. Si diverses technologies de production décarbonées ont déjà atteint un stade de maturité élevé, leur déploiement à grande échelle a été entravé par l'absence d'un environnement réglementaire favorable. Dans une nouvelle étude, Agora Energiewende et l'Institut Wuppertal proposent donc un programme d'action immédiate pour faire des fabricants allemands des pionniers en matière d'hydrogène vert, d'électrification industrielle et de réduction des émissions liés aux processus industriels.

     

Tous les contenus

Restez informé de nos travaux. Abonnez-vous à nos newsletters !

]>