Evolution de la facture énergétique des ménages à l'horizon 2040

Développement d’un outil d’évaluation de la rentabilité pour les ménages des investissements pour la transition écologique dans les secteurs du bâtiment et du transport sous différents bouquets d’outils de politique publique

  • Durée du projet: 12/2018 -

Le mouvement des gilets jaunes a mis en évidence dès décembre 2018 la nécessité de concevoir la transition énergétique de manière juste et solidaire. Les hausses des taxes sur les différents combustibles, jugées injustifiées et inéquitables, ont cristallisé le mécontentement de certains consommateurs, notamment parce que leur contribution au financement de la transition énergétique n’apparaissait pas clairement. Face aux contestations portées par le mouvement, le gouvernement a préféré geler la hausse prévue de la taxe carbone, remettant en question le bien-fondé de cet instrument.

De nombreux experts se sont pourtant prononcés en faveur d’une taxation écologique juste et solidaire, qui redistribuerait les revenus de la taxe carbone auprès des ménages, via un chèque énergie, et/ou par des mesures de soutien aux investissements bas carbones. Ces mesures, qui pourraient prendre par exemple la forme de subventions en faveur de travaux d’efficacité énergétique ou de remplacement d’équipements, permettraient aux ménages de réduire leur consommation, et donc leur facture.

Plusieurs mois après le gel de la hausse de la taxe carbone, et alors que la convention citoyenne rattachée au Conseil économique, social et environnemental devrait débuter ses travaux à partir de l’automne prochain, il apparaît important d’éclairer ce débat de manière factuelle. Il s’agira, d’une part, d’estimer l’évolution probable de la facture énergétique des ménages, notamment le poids que pourrait représenter la taxe carbone en fonction de différents types de consommation, et d’autre part de mettre en perspective certaines mesures de soutien public permettant d’orienter les décisions d’investissement en faveur de la transition énergétique, sans pour autant mettre à contribution les ménages de manière excessive.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une initiative lancée en 2015 par l’IDDRI et Agora Energiewende, qui vise à faciliter l’émergence de solutions appropriées en faveur de la transition énergétique en France et dans les pays voisins européens, en particulier dans le secteur électrique.

Responsable de projet

Restez informé de nos travaux. Abonnez-vous à nos newsletters !

]>