Coopération sur les politiques en matière d'énergies renouvelables

Le projet analyse les conditions préalables à la coopération pour les politiques en matière d'énergies renouvelables. Le Forum Pentalatéral de l’Energie (région PENTA) sert d'étude de cas, s'insérant dans un débat à l'échelle de l'Union Européenne.

  • Durée du projet: 05/2017 - 10/2018

En 2030, plus de 50% du mix électrique européen devra provenir de sources renouvelables, principalement du solaire photovoltaïque et de l’éolien. La coopération transfrontalière entre pays gagnera en importance afin de renforcer
la sécurité d’approvisionnement tout en réduisant les coûts d’intégration d’une part croissante d’ENR dans le système électrique. La décarbonation des économies de basant notamment sur des investissements continus dans les énergies renouvelables, il est important de maintenir les coûts associés aussi bas que possible. Cela soulève quelques questions :

  • Quels sont les écarts de coûts dans le cas d'une coopération transfrontalière sur les politiques en matière d'énergies renouvelables, et dans le cas où une telle coopération n'aurait pas lieu ?
  • Quelles sont les possibilités de coopération transfrontalière afin de minimiser les coûts des projets ENR ?
  • Quels domaines réglementaires et politiques (plus larges) devraient être pris en compte lors de la conception d'instruments de coopération pour l'expansion des ENR ?

L'ouverture des systèmes nationaux de soutien aux énergies renouvelables promet une expansion optimale des ENR en termes de coûts, en favorisant une valorisation juste des énergies renouvelables qui ne se limiterait plus aux frontières nationales, et en minimisant les coûts du soutien. La question se pose de savoir si cette approche, qui repose sur des hypothèses économiques et juridiques spécifiques, est suffisante pour permettre des conditions de concurrence équitables et un développement des énergies renouvelables à moindre coûts dans l'UE et ses États membres. Cette approche néglige potentiellement les distorsions résultant de cadres réglementaires nationaux différents qui ne peuvent être harmonisés de manière aisée (par exemple, des différences dans les procédures d'obtention des autorisations, les conditions de raccordement au réseau, les règles fiscales et d'amortissement).

L’objectif affiché est de mieux comprendre l’impact des facteurs réglementaires sur les coûts des projets ENR de différents pays, et de déterminer quels paramètres devraient faire l’objet de discussions – et d’actions – dans le cadre de coopérations régionales.

Responsable de projet

Restez informé de nos travaux. Abonnez-vous à nos newsletters !

]>