Agora Energiewende étend ses activités européennes

Quelques semaines avant que la Commission européenne ne présente son paquet Fit for 55, l'épine dorsale du Green Deal européen, Agora Energiewende annonce aujourd'hui l'expansion de ses activités en Europe avec l'ouverture officielle d'un bureau à Bruxelles.
[Translate to Französisch:]

Le nouveau bureau de Bruxelles est un pas supplémentaire vers une présence plus forte d'Agora Energiewende dans la sphère européenne et internationale. Outre l’évaluation de la politique climatique et énergétique développée par les institutions européennes, l'équipe composée de 12 membres travaille également en coopération avec des think tanks partenaires pour faire avancer les transitions énergétiques nationales en France, en Pologne, en Italie, en Espagne, dans la région du Forum Pentalatéral, en Bulgarie, en Croatie, en Grèce, en Roumanie ainsi que dans les six pays des Balkans occidentaux.

Les points centraux du travail d'Agora en Europe sont le Pacte vert européen et le paquet législatif "Fit for 55", l’accélération du déploiement des énergies renouvelables, la décarbonation de l'industrie lourde, l'hydrogène vert, les incitations économiques pour une action climatique accélérée (financement climatique, aides d'État) et la mise en œuvre effective du paquet "Une énergie propre pour tous les Européens", en particulier la conception du marché de l'électricité et l'intégration des énergies renouvelables dans le système électrique.

« La décennie 2020-2030 s’avère cruciale pour maintenir le réchauffement climatique sous les seuils fixés par l’accord de Paris. Et l'Europe est déterminée à montrer la voie vers la neutralité climatique d'ici 2050 au plus tard. Atteindre la neutralité climatique en moins de 30 ans est techniquement possible mais nécessite des réformes rapides et décisives dans tous les secteurs de l'économie », déclare Matthias Buck, directeur de la politique énergétique européenne chez Agora Energiewende.

« L’Europe est confrontée à des questions difficiles : quelles réformes s’avèrent nécessaires ? A quoi ressemblera le système énergétique européen en 2030 et 2050 ? Quels aspects de la transition sont particulièrement importants ? A quel moment doivent-ils être mise en œuvre ? Ces questions nécessitent une analyse approfondie, une réflexion prospective ainsi que des solutions pragmatiques afin de permettre aux décideurs et parties prenantes en Europe de faire des choix éclairés », ajoute Buck.

En plus de son bureau à Bruxelles et de son siège à Berlin, le groupe de réflexion est également présent à Bangkok et à Pékin. Il coopère par ailleurs avec son réseau de think tanks partenaires - dans les capitales européennes et à l'étranger.

Pour plus d'information

Restez informé de nos travaux. Abonnez-vous à nos newsletters !

]>